G5G: Le songe de la "guerre invisible"

Publié le 28 mai 2008 sur le blog Skilluminati


Celui qui me trouve me tuera.
- Gen. 4:14

La guerre de 5ième génération et le marketing ont beaucoup en commun. La similitude que je tiens à souligner ici: des techniques efficaces qui sont en constante mutation, qui évoluent si rapidement que la théorie écrite est fondamentalement une autopsie. Au moment où nous pouvons reconnaître un motif ou une stratégie, elle sera devenue inutile aux réels agents G5G. Il est difficile d’estimer la vitesse d’actualisation ici - en gros, ce qui a fonctionné en 2008 ne fonctionnera plus en 2008.

Mon rêve personnel de G5G

image Le principe de base de la guerre invisible est le suivant: ce sont les circonstances qui dictent. Ce n’est pas une dérobade, mais un défi rigoureux pour développer votre pouvoir personnel, car la plupart du temps, ce que les circonstances exigent impliquera des compétences ou des connaissances que vous n’avez pas actuellement.

Ce principe de base contient le premier impératif: connaissance de la situation. Les circonstances peuvent changer en une seconde et vous avez besoin de rester éveillé et de maintenir le cap. C’est plus compliqué que de simplement maintenir votre «attention» - notre cerveau embarque des travers et des défauts de conception qui sont difficiles à contrer, même après que nous ayions pris conscience de ceux-ci. Ce que vous « voyez » est rarement ce que vous êtes en train de « regarder ».

“Grâce aux télégraphes et aux communications modernes, les officiers sont submergés par un tsunami de faits quasiment dénués de sens.”
- Manuel de la Navy (1949)

Il est impossible d’être totalement « éveillé » à une situation alors que nous sommes constamment distraits, et incapables d’isoler les détails importants du bruit inutile. Il y a plusieurs aspects de la guerre et de la projection du pouvoir, qui sont tous pris pour acquis quand c’est nécessaire, mais que je crois être contre-productifs, bien que pas inutiles: le secret, la violence, et le renseignement.

Le secret n’a d’importance que lorsque le secret est indispensable. Dans ma propre expérience, c’est rarement le cas. Gardez à l’esprit que le secret réel est extrêmement difficile à maintenir - une demande intensive en termes de temps et de ressources.

La violence n’a lieu d’être que lorsque la violence est inévitable. Encore une fois, on peut généralement l’éviter, et puis surtout: chaque résolution non-violente dont vous êtes l’instigateur augmentera votre réseau et votre puissance stratégique. Plutôt que de détruire vos ennemis, en faire des outils, et même (pourquoi pas) des alliés.

La collecte de renseignements doit être critique, et je ne dis pas que vous devriez évoluer les yeux bandés. Je met simplement en garde contre la spirale de la paranoïa, la salle des miroirs de la désinformation, et surtout, l’illusion que vos hypothèses et vos informations sont correctes. La prise de conscience de l’instant présent l’emporte sur tout et tous les modèles, les modèles et les croyances qui existent dans votre tête de singe.

image

La spirale de la mort du confinement et du contrôle

Voici une autre erreur commune, qui est à la fois contre-productive et inutile: la stratégie d’endiguement et de contrôle. Le pouvoir gouvernemental est assurée par la population: les citoyens générent des revenus, obéissent aux lois et servent dans l’armée, volontairement ou non. En raison de l’extrême importance stratégique du maintien de cette base de pouvoir, les gouvernements dépensent une quantité absurde de ressources sur le confinement et le contrôle de leurs civils.

Heureusement pour ceux d’entre nous qui nous trouvons à l’opposé de la chaîne en qualité de récepteurs, le confinement et le contrôle sont des buts impossibles. Nous sommes portés à imaginer une grille de définition des États-nations avec des frontières précises, mais en réalité l’ensemble du système est truffé de tunnels, de raccourcis, de réseaux illégaux, d’alliances secrètes, de trous et de fissures et puis d’angles morts que personne n’a encore remarqué. Peut-être que vous, si…

Des siècles après que le mythe de l’entropie s’enracina dans les consciences, les gens redécouvrent encore le travail de bon sens d’Ilya Prigogine, qui a démontré que tous ces «systèmes fermés» n’existent nulle part dans la nature. En interagissant librement avec notre environnement, nous nous libérons de la mort par l’entropie, mais la modélisation de nos communautés d’après un système fermé est une condamnation à mort littérale. Un nombre important de livres ont été écrits sur les avantages de l’auto-gestion, la liberté d’expression, le développement open source, les coopératives. En fait, l’application de cette logique est difficile, contrée par les puissants intérêts de ceux qui sont devenus riches et puissants en protégeant le « troupeau ».

Le système de confinement et de contrôle est dangereusement stupide, et les êtres humains libres ont un impératif de désactiver ce système autant que possible.

Guérilla Invisible

La définition de la guerre est en cours de réexamen, mais la discussion parmi les généraux et universitaires est secondaire comparativement à l’approche plus pratique des terroristes internationaux, des officiers sur le terrain, du crime organisé, des cultes religieux, des entreprises de haute technologie, et des sociétés arrivistes.

Il est un art martial en constante évolution de la perturbation des systèmes qui est en train de radicalement fausser les rapports de force entre les individus humains et le système de contrôle et de confinement en place actuellement. Pour parler sans ambages, avec une connaissance ouverte et les outils juridiques appropriés, vous pouvez personnellement foutre le bordel à une échelle catastrophique.

La civilisation mondiale est inévitable, et les modalités sont en cours de négociation alors que vous lisez ceci. La plupart des humains sur terre ne font pas partie de ces négociations - seule une minorité infime de gens puissants et riches disposant des bonnes connexions y seront les bienvenus. Cela est inévitable, aussi: pourquoi les puissants souhaiteraient négocier avec qui que ce soit d’autre ?

Comme les officierss de Dunlap le proclament dans leur essai récent « America’s Greatest Weapon » :

“Il n’y a vraiment pas moyen d’y échapper … Aujourd’hui, les officiers cultivent soigneusement des sources d’information parmi la population locale tel que le nouveau manuel de contre-insurrection de l’armée leur enseigne. Ces officiers feront le genre de proposition que les insurgés ne pourront pas refuser: être capturé ou être tué. C’est typiquement le genre de dilemme que l’armée américaine aime imposer à nos ennemis. ”

La perturbation des systèmes de confinement et du jeu du contrôle social offre une troisième proposition: l’impasse. Ce qui se situe quelque part entre un auto-sacrifice à la Masada et la destruction mutuelle assurée. Le contrat social doit être radicalement renégocié pour accueillir les citoyens qui sont capables de paralyser la société elle-même.

Le confinement et le contrôle n’est plus une option en raison de ce problème précis de l’autonomisation. Vous avez seulement besoin de protéger les citoyens qui sont incapables de se défendre - l’ensemble du complexe de la «sécurité intérieure» et le contrôle des frontières reposent sur l’ignorance, les citoyens désemparés, impuissants: les gens normaux. Ceci n’a pas été écrit pour eux.

Sans l’excuse du contrôle gouvernemental visant à assurer leur protection, l’intervention des forces armées devient une démonstration de puissance nue. Le choix vous est présenté: «être capturé ou être tué. ». Soumission égale la vie, la résistance est égale à la mort - les militaires d’un «pays libre», singeant les monstres de science-fiction tels que les cyBorgs. La perturbation des systèmes propose un troisième choix, mais à grands frais. Franchement, c’est assez stupide, mais nécessaire, parce qu’il nous amène à une synthèse supérieure …

La guerre invisible en tant que TAZ nomade militarisée

Dans l’intérêt de la prolifération des idées dangereuses, je voudrais proposer une quatrième solution: des groupes organisés d’amis formant des unités mobiles de TAZ - camouflé comme un cirque, une entreprise ou un groupe de musique si besoin est … mais, mieux encore, déguisé en rien du tout et fonctionnellement invisible. Les manuels militaires se réfèrent à cette discipline de base comme la « survie, évasion, résistance et fuite » (SERF) et ces unités TAZ seraient en mesure de se disperser en composantes individuelles, de disparaître de la vue et de se recombiner ailleurs.

Cela implique évidemment un haut degré de planification, de formation et des outils fiables ainsi que de la technologie. Tout cela se traduit par « travailler dur ».

Sauf un tir bien placé à l’arrière, le dicton classique est vrai: « Celui qui se bat et s’enfuit, vit pour combattre un autre jour ». Toutefois, il est important de savoir dans quel sens se replier. Lorsque vous êtes attaqué par l’une des forces de l’ordre national ou supra-national de contre-insurrection, leur approche sera la même: en utilisant une unité « fer de lance » pour vous chasser vers une plus grande unité en guet-apens. En d’autres termes, les premiers agents que vous voyez sont les plus faibles de la ligne de défense, et vos sorties sont probablement déjà couvertes…

C’est juste un seul exemple concret de la logique contre-intuitive de … eh bien, de la réalité. Tous les jeux de pouvoir et abus de confiance sont conçus pour déformer votre perception de la situation, et vous avez besoin de discipliner votre esprit et de lui apprendre à rester calme. Si une posture mentale conduit à l’échec, est-ce que la mobilité constante (et l’invisibilité) peut empêcher cela - ou bien est-ce que “ne pas adopter de posture” devient une posture à proprement parler ?

Je prône également la mobilité à travers les frontières nationales. Se déplacer aléatoirement dans les petites nations de l’Asie et saper la machine de confinement et de contrôle avec une tactique imprévisible sera une grande faveur pour les populations locales. Dans la foulée, vous allez créer de larges avenues d’évasion, et les ressources déjà consacrées à la répression et au génocide seront tournées vers une quête paranoïaque pour se défendre contre une menace qui ne reviendra jamais.

image

9. À couvert ! Retraite ! Sur eux ! c’est la loi de la bataille de conquête: ainsi je vénère ma retraite secrète.



Accueil » Articles » G5G: Le songe de la "guerre invisible"