L'histoire occulte de la Sécurité d'État

Publié sur le blog “ Rigorous Intuitions ” le lundi, 24 janvier 2005


Samedi, “The Independent” a rendu compte de la publication de milliers de documents déclassifiés, détenus par le département UFO du ministère de la Défense du Royaume-Uni, SF4, ” détaillant des observations crédibles d’objets volants non identifiés signalés par le personnel de la RAF, les pilotes de British Airways et les officiers supérieurs de la police “.

Les dossiers contiennent des incidents de ce genre :

En juillet 1977, le Lt A M Wood signala “des objets lumineux suspendus au-dessus de la mer”. Le document du ministère de la Défense ajoute que l’officier de la RAF a déclaré que l’objet le plus proche était ” lumineux, rond et quatre à cinq fois plus grand qu’un hélicoptère Whirlwind “. On a signalé que les OVNI se trouvaient à trois milles en mer à une hauteur d’environ 5 000 pieds.

L’officier, dont le rapport est appuyé par le Cpl Torrington et le sergent Graham, a déclaré : “Les objets se sont séparés. Puis l’un est allé à l’ouest de l’autre, et en manoeuvrant, il a changé de forme pour prendre la forme d’un corps avec des projections comme les bras et les jambes”. Les hommes qui se trouvaient en poste à la station de la RAF ont pu observer les objets étranges pendant une heure et 40 minutes.

Au même moment, une station radar a détecté les objets exactement à la même position que les hommes les avaient observés. Il les a enregistrés sur des positions entre 30 et 35 degrés avant qu’ils ne disparaissent de l’écran.

Le rapport décrit le Lt Wood comme étant “fiable et sobre”. Il ajoute : “Deux contacts ont été notés sur le radar, T84 et T85, à la RAF Boulmer. Ils ont également été vus sur l’image radar de Staxton Wold qui est relayée à West Drayton….. En voyant les objets sur le radar, le contrôleur de service a vérifié auprès de l’OAR de la RAF West Drayton s’il pouvait voir les objets sur le radar fournis par la RAF Staxton Wold.”

Je sais que c’est un sujet intellectuellement embarrassant. Je le sais parce que je me mets dans l’embarras en le soulevant. Même dans les rares occasions où des phénomènes aériens non identifiés font l’objet d’un traitement sérieux dans la presse de bonne réputation, il semble inapproprié d’attirer l’attention sur ces histoires comme étant dignes d’intérêt, plutôt que de les considérer comme de la bagatelle sensationnaliste. Je pense que c’est malheureux, car les archives déclassifiées montrent que ce sujet est pris très au sérieux au sein des mêmes établissements de la Défense qui favorisent son ridicule. Et s’ils le prennent au sérieux, nous devrions en faire autant.

“The Independant” qualifie l’incident ci-dessus ” parmi les rapports les plus crédibles d’une visite possible de formes de vie extraterrestres “. Bien que je respecte The Independent, tirer une telle conclusion me semble un travail bâclé. Bien sûr, c’est tout à fait prévisible, car la croyance “Ovni = vaisseau spatial E.T.” est un mème assez difficile à briser. Mais considérez l’histoire. Le rapport déclassifié est un rapport sobre qui raconte quelque chose de fantastique ; quelque chose qui ne devrait pas être, mais qui est pourtant là. Pourquoi doit-on l’attribuer aux E.T., alors que le rapport n’inclut même pas l’observation d’une forme de vie ?

Jacques Vallée, chercheur respecté, a pu déclarer : “Je serai déçu si les ovnis ne sont rien d’autre que des vaisseaux spatiaux”. Moi, je pense que je serais soulagé.

Pourquoi ? Voici un exemple.

En 1918, à New York, l’occultiste et espion britannique Aleister Crowley mena un rituel qu’il appela “Amalantrah Working” destiné à créer un “portail magique” - une faille dimensionnelle - par lequel certaines intelligences seraient invitées à traverser et à se manifester dans ce monde. Crowley a prétendu qu’un être qu’il appelait “Lam” s’est présenté, et il en a dessiné un portrait. L’image présente une ressemblance frappante avec les “Petits-Gris” de la mythologie des OVNI.

Aleister Crowley Lam
Crowley & Lam

En 1946, au Nouveau-Mexique, Jack Parsons et L Ron Hubbard ont mené un rituel qu’ils ont appelé le “Babalon[sic] Working”, pour rouvrir le portail. Parsons était un spécialiste des fusées, co-fondateur du “Jet Propulsion Laboratory” et ” véritable père de l’exploration spatiale américaine “, selon Werner von Braun. (Il devait mourir en 1952 dans une mystérieuse explosion.) Hubbard, le futur fondateur de l’Église de Scientologie, était un officier de l’US Naval Intelligence. Tous deux étaient des adeptes de l’Ordo Templi Orientis, qui était à l’origine un ordre maçonnique supérieur “illuminé”, et dirigé à l’époque par Crowley.

Jack Parsons L. Ron Hubbard
Parsons & Hubbard

Ardane Stewart reprend l’histoire :

…les rites ont été dûment exécutés tels qu’ils étaient écrits du 4 au 15 janvier de cette année-là. On ne sait pas si un enfant spirituel en est issu. Ce que l’on sait, c’est que le Portail magique d’abord créé par Crowley - et qui à l’origine a permis à Lam d’entrer dans le monde terrestre - a été rétabli avec une intensité considérable par Parsons et Hubbard. D’après les journaux intimes des participants, il est également clair qu’ils n’étaient pas aussi habiles que Crowley dans les fermetures de portails. Ce qu’ils semblaient avoir accompli, c’est l’agrandissement et le déchirement d’un portail magique existant et la non fermeture subséquente de celui-ci. Peut-être que la déchirure qu’ils ont créée n’a pas pu se refermer. Quoi qu’il en soit, l’ère moderne des OVNI a commencé exactement un an et demi plus tard, le 24 juin 1947, lorsque Kenneth Arnold a aperçu les premiers ovnis sur les monts Cascade dans l’État de Washington.

Stewart cite Kenneth Grant, l’actuel dirigeant de l’OTO, en disant que “Lam est un Grand Ancien dont l’archétype est reconnaissable dans les récits des occupants d’OVNI”. Grant a organisé un “Culte de Lam”, et un certain nombre de membres revendiquent un succès remarquable dans leur invocation de l’être “trans-dimensionnel”, ou peut-être du type d’être. Un contacté, Michael Bertiaux, considère Lam comme “l’éclosion souterraine de la gnose de Lucifer”, qui représente “le chemin approprié de la croissance spirituelle humaine en ce moment”.

Rien de tout cela ne mériterait beaucoup d’attention de ma part, hormis ces quatre faits:

  1. Le phénomène OVNI reste inexpliqué.
  2. Le phénomène moderne a surgi à l’époque et au lieu du “Babalon Working”.
  3. Le phénomène fait l’objet d’une dissimulation permanente.
  4. Les services de renseignements militaires américains ont démontré un intérêt profond et continu pour les organisations occultes et sectaires, y compris l’OTO.

Par exemple, Alex Constantine écrit qu’un certain nombre d’agents du renseignement ayant des intérêts occultes avaient déjà leurs entrées dans l’OTO. L’un d’entre eux était Gerald Yorke, un agent de renseignement britannique chevronné qui travaillait…. “avec les services de renseignement américains pour tenter d’absorber l’OTO dans le réseau de guerre idéologique de la droite politique”. Et il peut être intéressant de noter que le colonel et sataniste à la retraite, Michael Aquino (à propos duquel nous avons déjà écrit), écrit que son Temple de Set ” reconnaît et jouit de relations cordiales avec l’OTO américain “.

Dans “Messengers of Deception”, Vallée écrit :

Le processus social provoqué par la croyance au phénomène OVNI prend la forme de nouvelles sectes, de mouvements et de cultes “de contact”. L’observation attentive de ces sectes montre qu’elles sont surveillées et, dans certains cas, délibérément manipulées par des groupes occultes, des organisations gouvernementales et des mouvements politiques extrémistes… Le groupe de personnes qui parviendra d’abord à exploiter la peur des forces cosmiques et les émotions entourant le contact avec les OVNI à des fins politiques sera capable d’exercer un chantage spirituel incroyable.

Il ajoute :

Je crois qu’il y a un vrai problème d’OVNI. J’en suis également venu à croire qu’il est manipulé à des fins politiques. Et les données suggèrent que les manipulateurs peuvent être des êtres humains avec un plan de contrôle social. De tels plans ont déjà été élaborés et ont été couronnés de succès. L’histoire montre qu’il n’est pas toujours nécessaire d’avoir une mythologie cosmique dans le cadre d’un tel plan. Mais ça aide certainement.

Puisqu’il devient finalement envisageable de comparer l’Amérique de Bush à l’Allemagne d’Hitler, peut-être devrions-nous aussi nous souvenir de l’histoire occulte des nazis, et nous demander si cette fascination est un autre héritage adopté par la sécurité d’État nationale. Parce que, tout comme George Bush cite, et plutôt mal, la Bible, il gouverne plus comme un adepte de Crowley qu’un adepte du Christ. Tiré du “Livre de la Loi” de Crowley : “Nous n’avons rien en commun avec les exclus et les inaptes : qu’ils meurent dans leur misère. Car ils ne sentent pas. La compassion est le vice des rois; abattre les misérables et les faibles : c’est la loi de celui qui est fort. c’est notre loi et la joie de ce monde.”

Dans “Messengers of Deception”, Vallée raconte deux séances d’information au milieu des années 70 avec des responsables américains et français. Alors que le conseiller scientifique adjoint de la Maison-Blanche ne s’occupait que des relations publiques - comment gérer l’affaire de la ” soucoupe volante ” - le ministre français a fait preuve d’une réelle préoccupation quant à la nature du phénomène.

Vallée lui a demandé s’il pensait que le ” phénomène, ou du moins ses effets sociaux, pourrait être sous le contrôle d’un groupe humain - pas nécessairement un gouvernement ?

Le ministre lui a répondu :

Cette possibilité existe. Mais nous savons ce que les êtres humains feraient avec un tel pouvoir. J’ai vu les effets du pouvoir, croyez-moi, au cours de mes années au gouvernement. Si cela s’avère être la réponse, je sauterai dans la Seine sans attendre les développements.



Accueil » Articles » L'histoire occulte de la Sécurité d'État