Opérations psychologiques

une liste de lecture

Publié le 07 Septembre 2011 sur le blog Brainsturbator


Manipulations médiatiques

“Les opérations psychologiques sont menées à travers le continuum opérationnel.” FM 33-1

Définir les opérations psychologiques est assez simple, mais déterminer exactement où cela se termine est extrêmement délicat. Le ministère américain de la Défense a infiltré des institutions dans le monde entier, elles dépensent chaque année des milliards de dollars en propagande intérieure et étrangère, mais elles ne représentent encore qu’une seule partie du spectre dans son ensemble. Les agences de renseignement, les groupes de réflexion privés et les entreprises publiques sont tous en concurrence pour obtenir une bande passante attentionnelle. Le PSYOPS est devenu omniprésent, métastasé dans les procédures opérationnelles standard pour l’ensemble de l’édifice de la culture occidentale. Nos nouvelles et nos divertissements, nos études scientifiques, nos livres d’histoire, nos campagnes politiques et nos mouvements activistes ne sont que des messages sponsorisés et des campagnes de promotion payées rubis sur l’ongle. De la publicité à l’astroturfing, tout le monde obtient des “effets désirés” et tout le monde a désormais un “public cible”.

Il s’agit d’un travail en cours, une liste de lecture qui tente d’indiquer jusqu’où nous sommes vraiment allés. Les suggestions sont plus que bienvenues - elles sont nécessaires.

Bernays jeune-mûr-vieux

Public Opinion” par Walter Lippmann. “Propaganda” d’Edward Bernays. Ces travaux antérieurs sont inclus pour leur seul intérêt historique. Bien qu’ils décrivent clairement la disposition d’esprit et la théorie générale derrière les opérations psychologiques, ce sont des antiquités datées et toutes les citations vraiment juteuses ont été effeuillées par presque tous les livres subséquents sur le sujet.

PR ! - A Social History of Spin” de Stuart Ewen. “Toxic Sludge is Good For You: Lies, Damn Lies and the Public Relations Industry” et “Trust Us We’re Experts : How Industry Manipulates Science and Gambles with Your Future” par John Stauber et Sheldon Rampton. Pour une introduction de base à l’ensemble de ce domaine, c’est ici même qu’il faut commencer. Lisibles, divertissants et bourrés de données factuelles, ces trois-là sont mon meilleur choix pour les lecteurs généralistes et les mammifères curieux qui cherchent à rattraper leur retard sur ces questions là…

The Mighty Wurlitzer : How the CIA Played America” par HUGH Wilford. C’est certainement l’un des meilleurs livres que j’ai lu, point final. Wilford s’attaque à un sujet incroyablement ambitieux et important qui a été occulté par le secret et l’histoire. Il lui rend une grande justice et l’écriture elle-même est étonnamment bonne. Une fois les prémisses et la réalité établies, Wilford passe à la vitesse supérieure, fournissant des centaines de pages de liens qui vous ouvriront les yeux et qui changeront votre façon de penser sur les six dernières décennies de la culture populaire américaine. C’est une source de grand amusement pour moi que si peu de “théoriciens de la conspiration” autoproclamés aient même jamais entendu parler de ce livre, parce que leur paranoïa n’arrive pas à la cheville de ce que Wilford expose dans les détails et de façon abondamment documentés ici !

La Fabrication du Consentement : De la propagande médiatique en démocratie” par Edward Herman & Noam Chomsky. Malheureusement, le documentaire de 1992 du même nom est de loin inférieur, un fatras biographique trop long et confus qui se concentre beaucoup plus sur Chomsky en tant que célébrité médiatique et intellectuel public que le sujet réellement traité dans le livre.

Bush’s Brain : How Karl Rove Made George W. Bush Presidential” par James Moore et Wayne Slater. Bien qu’il y ait certainement de meilleures biographies de Rove en circulation, et je les ai toutes lues jusqu’à présent, je recommande celle-ci parce qu’elle contient les citations les plus croustillantes et met l’accent sur ce que Rove faisait réellement pour que son approche unique de la science politique fonctionne. J’ai six livres sur Rove sur mon bureau en ce moment, mais c’est celui-ci qui est garni de signets, de notes et d’annotations parce que j’y reviens tout en travaillant sur le matériel pour ce blog. Rove n’est, bien sûr, pas le “génie” qu’il aurait pu devenir et son motus operandi est vraiment assez grossier. Ce qui rend Rove exceptionnel, c’est sa stratégie en coulisses et son dévouement à la poursuite du pouvoir personnel, sans parler de sa volonté d’aller plus loin que la plupart des agents n’oseraient jamais le faire. Excellente lecture.

Mirage Men” de Mark Pilkington. Bien que je pense que le “Projet Bêta” de Greg Bishop est l’un des meilleurs traitements écrits de la désinformation dans le domaine de l’UFOlogie, le livre de Pilkington est une lecture plus riche parce que son objectif est beaucoup plus large. Il commence au même endroit : la triste saga de Paul Bennewitz. De là, cependant, il retrace un effort national (et finalement mondial) des communautés militaires et du renseignement pour contrôler l’ensemble du champ de l’enquête sur les ovnis par le biais de faux documents, de canulars, d’”événements” en passant par l’intimidation et la violence à l’ancienne. Ce que vous pensez du “champs” de l’UFOlogie est tout à fait hors de propos - l’accent qui est placé par ce livre sur les détails opérationnels et pratiques en fait un choix essentiel pour nos objectifs contemporains.

Les supects ordinaires

Les Grandes Profondeurs

Munitions of the Mind: A History of Propaganda, Third Edition” par Philip M. Taylor. C’est essentiellement LE Manuel. Et c’est pour ça que c’est si cher. Si vous vous souciez de ce sujet et que vous le prenez au sérieux, vous devriez l’acheter et le lire des centaines de fois. Point barre !

The Gods of Antenna” par Bruce Herschensohn. Ce volume d’une brièveté trompeuse est un traitement en profondeur du sujet par un initié des PsyOps d’entreprise et militaires, et reste implacablement concentré sur les techniques réelles de cadrage, d’amorçage, de direction et de tromperie pure et simple qui rend la magie possible. Rempli d’exemples et de détails opérationnels, c’est un texte essentiel et je suis reconnaissant et surpris qu’il soit encore imprimé.

Universities and Empire: Money and Politics in the Social Sciences During the Cold War” par Christopher Simpson. Il s’agit d’un recueil d’essais historiques sur le rôle de l’argent militaire dans l’orientation de la recherche publique et le contrôle du contenu de l’éducation elle-même. Il y a certainement une suite qui attend d’être écrite - j’espère qu’elle est déjà imprimée ? - sur la façon dont les sociétés privées ont pris le relais lorsque que le flux de subventions du gouvernement et des Militaires s’est tari. Je l’inclus ici parce qu’il est très bien écrit et étoffe en détails sur quelque chose qui est habituellement présenté comme une théorie générale ou une vague accusation. De plus, il est de nouveau imprimé et beaucoup moins cher que lorsque j’ai dû trouver une copie usagée.

Science of Coercion: Communication Research and Psychological Warfare, 1945-1960” par Christopher Simpson. C’est un livre dense sur l’histoire originale et, tout comme le classique de Carroll Quigley “The Anglo-American Establishment”, il énumère souvent sur un grand nombre de pages, des noms et des dates. Donc, bien qu’il soit loin d’être facile à lire, c’est aussi un document source essentiel et je suis certain qu’il y a encore des milliers de liens à tirer du matériel présenté là.

The Nature and Origins of Mass Opinion” par John Zaller. C’est un peu lourd et le fait est que je ne l’aurais jamais lu à moins qu’il ne m’ait été remis une copie par un mentor. Des années plus tard, j’aimerais vraiment encore disposer de cette copie parce qu’une grande partie du matériel était au-delà de mon entendement à l’époque. Il s’agit d’une approche académique dense, lente et de haut niveau sur la question centrale du contrôle social et qui éclaire toute cette liste de lecture. C’est aussi l’un des livres les plus stimulants avec lequel mon jeune cerveau est entré en contact. Pour ceux d’entre vous qui s’intéressent aux “grandes profondeurs”, il s’agit d’une source solide si vous pouvez mettre la main dessus.

A Century of Media. A Century of War” par Robin Andersen. Une dernière recommandation, cette fois d’occasion. Un ouvrage qui m’a été recommandé par un certain nombre de gens que je respecte et qui me disent que je devrais m’en procurer une copie. Un ouvrage qui a l’air ambitieux et robuste.

Ils n'ont qu'à la boucler !




Accueil » Articles » Opérations psychologiques